Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Candidature de Youssou Ndour a la presidentielle: une relation contre-nature

Posté par: Cheikh Dia| Vendredi 06 janvier, 2012 18:43  | Consulté 988 fois  |  0 Réactions  |   

 

A l'oree des presidentielles de 2012 , il est indeniable que le Senegal est devenu un lieu a la fois etrange et merveilleux et terrifiant. En effet nous, senegalais, n'avons meme pas finis de celebrer la fin de 2011 et l'avenement de la nouvelle annee et nous sommes toujours entrain de digerer et le discours de fin d'annee du president de la republique et l'affaire Barthelemy Diaz que beaucoup d'alliances politiques se forment et qu'un chanteur-millionaire annonce sa candidature. Quelle semaine pleine de rebondissements.

Youssou Ndour, chanteur et proprietaire du groupe futurs media a annonce sa candidature a la presidentielle. Il se lance comme candidat independent et de la rupture contre les professionels de la politque qui peuplent le landernau senegalais. Ces prochaines elections, selon les analystes politiques, sont ouvertes et peuvent etre remporter par n'importe quel candidat, c'est pourquoi, Youssou Ndour se presente comme “l'alternative a l'alternance” et il se dit pret a perdre vie et sa fortune si necessaire. Qui sommes nous pour douter de lui? A t'il jamais fait du “waax waxet” lui?

Quoique toujours rassurant de voir un quelconque senegalais ou senegalaise exercer son droit, devoir et privilege d'etre un citoyen politicien, je demande pourquoi il semble que ce sont toujours les riches qui sont candidats et les pauvres ne se presentent a aucune des elections. Qu'il soit une star ou dilettante, il y'a principalement deux choses Youssou Ndour doit prendre en consideration en quittant les feux enivrants et exhaltants du showbiz-mbalakh pour s'engouffrer dans les profondeurs mephistiques de la politique senegalaise.

La premiere chose est qu'il n'est plus a l'abri des regards scruteurs des media, des politiciens et de l'etat, qu'il a habilement evite dans le passe. Durant sa declaration de candidature, il semble qu'une partie de sa strategie de campagne sera axee sur sa reussite et sa popularite spectaculaires en musique et sur son style de management base sur ce qui se fait au groupe futurs media c'est a dire mettre les gens qu'il faut aux places qu'il faut et les laisser travailler; quoique ceci fait de lui un voix serieuse et appreciee des senegalais, cela veut aussi dire qu'il doit eclaircir la lanterne des senegalais sur la provenance de tous ses biens et qui sont aussi tous les actionnaires senegalais ou etrangers, s'il y en a, dans son groupe de presse, s'il a toujours paye les impots au fisc, sur les rumeurs de fonds importants qui lui ont ete alloues par Benetton, sur les presumees exploitations de jeunes chanteurs par lui ou par ses maisons de production.

J'ose esperer que les media senegalais verront l'interet et qu'ils feront preuve de deontologie et de courage pour le pousser a repondre a ces questions.

La seconde chose qui est un boulet que traine a la cheville Youssou Ndour, certes chanteur engage et qui a sorti plusieurs opus pour decrier les derives du pouvoir et la souffrance des senegalais, est qu'il est incapable de s'exprimer sans chanter. Comme il l'a fait recemment, sur la politique et les problemes du Senegal, son francais parle laisse beaucoup a desirer; et qu'en est t'il de son francais ecrit et qu'en est-il de sa comprehension affrondie de la langue de Moliere, la langue officielle du Senegal .

Quoique ceci puisse etre acceptable dans les conforts de son propre studio d'enregistrement ou il peut faire autant de repetitions que soient necessaires ou improviser comme il le veut, cela peut avoir des consequences graves en politique interne comme etrangere causant des incidents graves et diplomatiques sans qu'on puisse faire du “waax waaxet.”

Youssou Ndour, bien qu'il pense et dit le contraire, n'est pas le porte- voix de la misere des “goorgolou” senegalais mais plutot celui de la frustration des riches comme lui, Bara Tall et tant d'autres qui se sont sentis leses par le regime de l'alternance. Tous ces candidats a la presidentielle ne sont que des diagnostiqueurs sans remede, des millionaire-accusateurs dans un Senegal bonde de critiques colereux. Et comme le demontre ce blog et toute autre columne d'opinions, et comme le demontre aussi toutes les chansons engagees du monde, il est extremement facile de critiquer. Plus que facile meme parceque nous sommes pas obliger de rendre compte a propos d'absolument rien du tout.

Le roi absolu du mbalakh n'est pas Lech Walesa et encore moins Lula Da Sylva, son modele politique, parcequ'il s'agit la de deux monuments de la lutte syndicale dans leurs pays respectifs qui etaient des leaders aguerris et rompus a la politique et aux luttes pour la defense des droits des travailleurs pendant des decennies. Youssou est plutot Michel Martely, un autre chanteur devenu musicien mais le Senegal est loin d'etre la Haiti.

La candidature de youssou Ndour a la presidentielle est elle une vocation au service du Senegal, ou un narcissisme honteux d'un riche senegalais? Lequel est vrai? Lequel est faux? Lequel est meilleur? Lequel est pire? Sont ils les meme?

La politque cree vraiment des relations contre-nature.

 L'auteur  Cheikh Dia
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Cheikh Dia
Blog crée le 22/12/2011 Visité 190725 fois 48 Articles 2753 Commentaires 11 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires