Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Democratie de chaos:Debat civil et civilise, Une notion caduque dans le Senegal d'aujourd'hui.

Posté par: Cheikh Dia| Samedi 22 février, 2014 22:57  | Consulté 557 fois  |  0 Réactions  |   

C'est vraiment ereintant d'etre senegalais de nos jours.

Au moment meme ou je finis de lire les accusations obscenes, les arguments et les  commentaires inflammatoires postes apres les articles politiques et sportifs sur seneweb, je n'ai meme plus le temps, l'energie et l'envie de regarder les televisions locales ou d'ecouter les emissions radios ou les partisans des differents partis politiques, candidats et coalitions et les fans des nombreux lutteurs crient a tue-tetes des accusations obscenes ou avancent des arguments et offrent des commentaires inflammatoires.

Sans oublier les appels anonymes et les commentaires postes apres chaque article sur la politique ou sur le sport ou sur le sport ou la politique. Nous, tous senegalais, sommes devenus des pions, nous sommes mis en gage dans ce jeu interminable et inlassable.

Notre voix doit etre entendue! Nos pensees et idees representees! Nos reves et nos desirs, nos impulsions et nos fantaisies exprimes. Repondez moi, Peuple senegalais semble etre notre motto!

Je ne serai point ignore!

Tel est l'esprit senegalais au tournant du 21e siecle, tellement polarise et belliqueux et myopique a chaque instant comme le debat recent sur la reforme des institutions au Senegal.

Bienvenue a la democratie du chaos ou l'on melange politique, lutte et technologie, histoire et commentaire, misere et mystere, macky et idy, apr et cnri, critique et ironie, vous et moi et comment vous parvenez a etre faux, faux et faux a propos de tout. 

Je ne suis pas tellement sur qu'a aucun moment de l'histoire de notre pays ces debats etaient civils et qu'il y'avait une etiquette a la rhetorique politique et sportive. Nous, senegalais, avons toujours discute de la politique et du sport a haute-voix et de maniere passionee mais ces debats etaient confines aux les campagnes electorales lors des meetings et au stade durant les matchs et autres combats de lutte. La difference d'avec aujourd'hui est la portee de notre voix, et jusqu'ou on peut se faire entendre, voir et lire.

Cela et le fait que nos appels anonymes et le aussi fait que l'internet nous permet des affirmations frauduleuses, des speculations sans fondement et des imbecilites diffamatoires sans la menace d'un coup de poing imminent sur le visage contribuent a la virulence des insultes.

En matiere de politique on peut a jamais et sans peril aucun sous-estime l'intelligence du public senegalais et son manque de culture politique car pour paraphraser Napoleon Bonaparte, en politique senegalaise, la stupidite ne constitue pas un handicap. 

Donc meme si vous formez vos opinions politiques, par consequent votre rage impotente et inexpressible,  des sermons egoistes et accusateurs du Mollah de liberte 6 a travers les ondes de Walfadjri, ou des gospels egocentriques et irreverencieux du Pere Jean-Paul Diaz, et du Frere Barthelemy ou encore du Sultanat Imperial de l'exalte General Kara ou enfin des affirmations irrespectueuses et insensees de pseudo-rappeurs en perte de vitesse du mouvement Y'en a marre nest pas important. Vous pouvez, devez meme donner votre opinion globale sur tout et sur rien, ne surtout pas rester silencieux et essayer d'avancer l'agenda, les cliches partsans et meme les slogans de son parti, de son candidat, de son equipe ou lutteur favori. 

Dans sa pire forme, la politique au Senegal comme le sport, a degeneree en un autre moyen de nous diviser en tant que senegalais, de nous polariser davantage, de nous separer en deux camps irreconciliables, Nous vs Eux. Y'a aucun mal si nous passons des journees entieres a debattre Balla Gaye 2 vs Modou Lo ou JA vs Jaraaf.

Mais si nous assumons un zero-somme total senegal peuple seulement de gagnants et de perdants, de ceux qui sont pour le pouvoir et ceux qui sont contre, nous nous condamnons a un echec national.  La verite de la politique est que c'est un continuum monotone des besoins de la population. Le train-train quotidien de la simple gouvernance, et le travail interminable pour ameliorer la vie des senegalais.

Seule la democratie, fidele a elle-meme, peut au dela des des divergences et conflits politiques sortir les debats des canivaux et les ramener a un niveau civil afin de reunir les senegalais autour de l'essentiel qui est ce Senegal que nous aimons tant.   

 

 L'auteur 
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Cheikh Dia
Blog crée le 22/12/2011 Visité 188553 fois 47 Articles 2669 Commentaires 11 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires