Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Perversion de la Police republicaine senegalaise par Ousmane Ngom: Gestapo des tropiques

Posté par: Cheikh Dia| Samedi 18 février, 2012 03:05  | Consulté 711 fois  |  0 Réactions  |   

 Le president Abdoulaye Wade, en traitant Ousmane Tanor Dieng de fasciste, s'est non seulement trompe de periode mais il s'est aussi trompe de personne car il se devait de regarder dans le miroir parceque lui meme, son ministre de l'interieur Ousmane Ngom et “leur”police son entrain de poser depuis l'alternance mais surtout depuis le 26 Janvier 2012 des actes dignes de la Gestapo Nazie avant et durant la seconde guerre mondiale au summum du fascisme hitlerien.

Tout ce que nous savons aujourd'hui est que les bavures de la police (je vous epargne le decompte macabre) et les arrestations arbitraires de la DIC se multiplient a une vitesse vertigineuse depuis la decision du Conseil Constitutionnel de valider la candidature illegale et  inconstitutionelle de Me Wade et aucune arrestation ou condamnation ou meme reprimande publique d'un membre des services d'ordre n'a eu lieu. C'est comme qui dirait que le governement du Senegal, comme le gouvernement nazi l'avait fait en 1936 pour la Gestapo, a passe une loi en secret pour donner a la police senegalaise Carte Blanche pour operer sans surveillance judiciaire. La police senegalaise, comme la Gestapo, semble specialement exemptee de toute responsabilite devant nos cours et tribunaux ou les citoyens pourraient tenter de les y faire juger pour abus de pouvoir, bavures ou actes non conformes a la loi. Et Ousmane Ngom, ce Heinrich Himmler tropical, du nom de l'ancien patron de la Gestapo, au vue de sa malhonnete intellectuelle et toutes ses declarations intempestives a la television, serait en parfaite phase avec l'officier Nazi Werner Best, ancien chef des affaires juridiques de la Gestapo, qui resumait la politque du gouvernement en declarant que “Aussi longtemps que la police effectue la volonte du leadership, elle est entrain d'agir dans la legalite.”

Donc la police senegalaise, dans cette repression aveugle ne fait que poser des actes qui vont dans le sens de la volonte de leurs superieurs hierarchiques surtout Ousmane Ngom et son superieur direct a lui Monsieur le president de la Republique Abdoulaye Wade, c'est pourquoi il se pensent tout permis, c'est pourquoi ils pensent qu'il soit legal d'attaquer un lieu de culte musulman apres avoir attaque auparavant la cathedrale de Dakar, un lieu de culte chretien et en directe violations de toutes les lois et conventions internationales en vigueur

Dans les prochains jours les commentaires vont aller bon train quant a l'attaque par bombes lacrymogenes de la Zawiya El Hadj Malick Sy par des policiers senegalais qui poursuivaient des manifestants senegalais qui s'etaient refuges dans ce lieu de culte tidiane alors que des croyants y priaient. Des editoriaux passionnes seront ecrits et des voix d'indignation s'eleveront et une commission d'enquete sera diligentee et nous dirons que c'etait seulement de la politique. Nous dirons que nous pouvons blamer les manifestants ou la Police; c'etait du vandalisme ou un manque de retenue, de bon sens et de discernement de la part des sevices d'ordre et du policier fautif; que c'etait quelque chose d'inevitable dans la maturation democratique du Senegal ou le recul/la fin de la democratie au Senegal et le debut de la dictature.

Peut-etre une part de tout ca- peut-etre rien de tout ca- ne s'averera. Mais on mettra tout ca derriere nous et on essayera de continuer et avec la campagne electorale et avec les elections.

Samedi matin, a notre reveil et travers tous les media, nous pouvons compter sur les opportunistes et les ideologues de tous bords et de toutes colorations politiques courir vers ou s'eloigner de ce qui a transpire Vendredi soir. Politiciens et guides religieux vont s'epoumoner. On va se demander si Ousmane Ngom va enfin rendre son tablier et demissioner? Et on va se demander si nos policiers ont toujours ete aussi violents et que seulement ces fois ci ils ont ete filmes et photographies. Combien de fois ont-ils viole la loi sans etre vus? Combien de fois cette violence a franchi le seuil de la brutalite? de la cruaute? Ont-ils toujours abuser de leurs forces pour tyranniser d'honnetes citiyens? Qui sont-ils? de mauvais hommes? De bons hommes pousses a la limite et pervertis par le regime de l'aternance et par Ousmane Ngom? 

Et dans cette toile d'aragnee d'agendas differents, cet episode malheureux restera aussi sombre et incomprehensible qu'un cauchemar parceque campagne electorale ou pas, manifestation ou maintien de l'ordre, il est devenu impossible de comprendre la violence que nous nous faisons entre senegalais. Cette violence insensee qui est devenue une constance dans les interventions de nos policiers, qui ont oublie que le pouvoir deterrent de la police contre les troubles a l'ordre publique reside dans l'imminence de la violence, ne fait qu'augmenter notre phobie bien reelle que le futur immediat du Senegal sera plein de violence aussi insensee que gratuite.

Tout ceci n'est plus de la politique mais une farce de tres mauvais gout, une tragedie qui ne dit plus son nom et combien de senegalais vont y encore laisser leur vie.

 L'auteur  Cheikh Dia
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Cheikh Dia
Blog crée le 22/12/2011 Visité 189321 fois 47 Articles 2709 Commentaires 11 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires